SCHELANDRE (J. de)


SCHELANDRE (J. de)
SCHELANDRE (J. de)

SCHELANDRE JEAN DE (1584-1635)

Poète et dramaturge français. Né d’une famille de noblesse militaire et calviniste, Schelandre fait ses premières armes en Hollande, en même temps qu’il compose ses premiers vers (en particulier des pièces célébrant Maurice de Nassau). Il consacre des loisirs forcés (notamment à Avignon) à la littérature et devient poète de salon et de circonstance. En 1608, il est en Angleterre: il y dédie à Jacques Ier son premier volume (publié sous le pseudonyme-anagramme de Daniel d’Anchères, qu’on prendra longtemps pour le véritable nom de l’auteur), qui comprend des pièces lyriques et surtout une tragédie en cinq actes, Tyr et Sidon ou les Funestes Amours de Belcar et Méliane . Il lui dédie également Les Trois Premiers des sept tableaux de pénitence tirés de la sainte Escripture et Les Deux Premiers Livres de la Stuartide en l’honneur de la très illustre maison des Stuarts (il achèvera plus tard ces deux poèmes épiques, mais seule la partie «anglaise» en a été conservée). Rentré en France en 1611, il poursuit sa double carrière: «Faisant profession des lettres et des armes [...] il sçait les employer chacune en sa saison» (Ogier). Partiellement gagné à la réforme de Malherbe dont l’influence se ferait sentir dans ses dernières œuvres, il remanie Tyr et Sidon dont il tâche d’adoucir la rudesse, mais dont en même temps il fait une tragi-comédie en deux journées et dix actes fort mêlée et très irrégulière. Longtemps on ne connaîtra que cette seconde version, de vingt ans postérieure à la première, et on ne considérera Schelandre que comme un brillant imitateur d’Alexandre Hardy — alors que sa tragédie de jeunesse, respectueuse des unités (auxquelles est sacrifiée la vraisemblance) et en même temps romanesque et oratoire, pleine de vigueur et de mouvement, permet de le replacer à la fois dans la tradition classique et dans une lignée qui va de Garnier à Théophile. «Ses vers, dit son ami Colletet, n’ont pas véritablement toute la délicatesse de son siècle, mais ils ont en récompense toute la force du siècle précédent, et comme il n’aimait que les choses mâles et vigoureuses, ses pensées l’étaient aussi»: un homme de transition donc. Le poète-soldat servira encore sous Turenne, puis en Allemagne sous le cardinal de La Vallette. Il mourra des blessures reçues lors de cette dernière campagne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Schélandre, Jean de — (1584 1635)    dramatist    Born in Soumazannes, Lorraine, Jean de Schélan dre is the author of an irregular tragedy, Tyr et Sidon ou les Funestes Amours de Belcar et de Méliane (ca. 1608), which he later transformed into a tragicomedy (1628). In …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Jean de Schelandre — (c. 1585 1635), Seigneur de Saumaznes, French poet, was born about 1585 near Verdun of a Calvinist family.He studied at the university of Paris and then joined Turenne s army in the Netherlands, where he gained rapid advancement. He was the… …   Wikipedia

  • Jean De Schelandre — (ou Schélandre), seigneur de Tailly et de Vindebourse, dit Daniel d Anchères, né le 10 février 1584[1] ou 1585[2] dans la région de Verdun et mort le 18 octobre 1635 à Sousmazannes (Meuse), est un militaire, auteur dramatique… …   Wikipédia en Français

  • Jean de schelandre — (ou Schélandre), seigneur de Tailly et de Vindebourse, dit Daniel d Anchères, né le 10 février 1584[1] ou 1585[2] dans la région de Verdun et mort le 18 octobre 1635 à Sousmazannes (Meuse), est un militaire, auteur dramatique… …   Wikipédia en Français

  • Jean de Schelandre — (ou Schélandre), seigneur de Tailly et de Vindebourse, dit Daniel d Anchères, né le 10 février 1584[1] ou 1585[2] dans la région de Verdun et mort le 18 octobre 1635 à Sousmazannes (Meuse), est un militaire, auteur dramatique… …   Wikipédia en Français

  • Daniel d'Anchères — Jean de Schelandre Jean de Schelandre (ou Schélandre), seigneur de Tailly et de Vindebourse, dit Daniel d Anchères, né le 10 février 1584[1] ou 1585[2] dans la région de Verdun et mort le 18 octobre 1635 à Sousmazannes (Meuse) …   Wikipédia en Français

  • Banquo — is a character in William Shakespeare s 1606 play Macbeth . Banquo is at first a friend to Macbeth, and they are together when they meet the Three Witches. After prophesying that Macbeth will become king, the witches tell Banquo that he will not… …   Wikipedia

  • Macbeth — This article is about Shakespeare s play. For other uses, see Macbeth (disambiguation). This is a poster for a c. 1884 American production of Macbeth, starring Thomas W. Keene. Depicted, counter clockwise from top left, are: Macbeth and Banquo… …   Wikipedia

  • Theatre of France — For more information about the history of French literature, see the chronological articles in the French literature series in the template to the right. French theatre is a category of French literature. It may include Francophone theatre… …   Wikipedia

  • List of French language authors — Chronological list of French language authors (regardless of nationality), by date of birth. For an alphabetical list of writers of French nationality (broken down by genre), see .Middle Ages* Turold (eleventh century) * Wace (1110 – c.1180) *… …   Wikipedia